SUIVEZ-NOUS
Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau
Nombre total de visiteurs : 32743 Nombre de visiteurs / jour : 13

ATELIER RESIDENTIEL DE FIN D’ANNEE 2015

 

Le Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau (BRMN) a tenu les 19 et 20 février 2016 à Koudougou, son atelier résidentiel au titre de l’année 2016 pour une évaluation des activités de l’année 2015 et une planification des activités à mettre en œuvre au cours l’année  2016.

Cet atelier s’est tenu dans la salle de réunion de DIMA Hôtel, sous la présidence de son Directeur, et a traité des questions ci-après :

  • Evaluation de la mise en œuvre des activités au titre de l’année 2015 et identification des activités pour 2016 ;
  • Planification et budgétisation des activités pour l’année 2016.

De l’évaluation de l’année 2015, on retiendra comme éléments forts, l’attribution au BRMN du prix Century International Quality  par Business Initiative Direction. Ce prix sera remis à Genève en suisse au cours de la convention international BID Quality, prévue pour se dérouler les 19 et 20 mars 2016.

Pour ce qui est de la mise en œuvre du Programme d’activité du BRMN, retenu dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique sectorielle de l’industrie du commerce et de l’artisanat (POSICA) du Ministère du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat,  le taux de réalisation est de 96% pour les activités du Programme de Restructuration des Entreprises en Difficulté (PRED). Ce taux de réalisation s’explique par la réalisation de l’évaluation des plans de 10 entreprises du portefeuille PRED sur 11 entreprises planifiées, (la 11ème entreprise étant à l’arrêt au passage de l’équipe d’évaluation) et de la signature de 12 contrats de suivi au lieu de 10, imputable à l’augmentation du portefeuille des entreprises du PRED.

DSC01373

Quant au Programme national de Restructuration et de Mise à Niveau (PRMN), tributaire du démarrage effectif de la phase de déploiement du Programme régional, son taux de réalisation est de 0%. Sur ce programme, le Directeur a porté à la connaissance de l’équipe que deux ateliers de renforcements des capacités des équipes techniques auront lieu courant 2016 et que dans l’optique de la relance dudit programme, il est prévu une réunion des Directeurs et des Présidents des Comités Nationaux de Pilotages, au cours du premier semestre 2016..

L’évaluation à mi-parcours de la mise en œuvre du PRED réalisée au cours de l’année 2015 a permis à l’équipe technique de se rendre compte que les difficultés des entreprises résident dans (i) la faiblesse de leur fonds de roulement (77%) et dans l’accès au crédit bancaire (42% ont financé le gap de leurs investissement sur fonds propres et seulement 12 % sur crédit bancaire, le reste ayant réduit la taille des investissements prévus).

Par ailleurs, pour ce qui est de l’appréciation des modalités d’accompagnement, 22 % des entreprises trouvent que la procédure est très longue (6 à 12 mois au minimum) et 33 % trouvent qu’elle est plutôt assez longue.

Par contre, 80% apprécient la collaboration avec le BRMN et les bureaux d’études, chargés de la réalisation des diagnostics stratégiques et du suivi de la mise en œuvre des plans.

13113174_1016166371770185_509647751_o

Aussi, la revue de la mise en œuvre du programme d’activité 2015 a permis à l’équipe technique du bureau d’identifier les acquis, les insuffisances et de recenser des pistes / orientations dans la dynamique d’améliorer ces insuffisances et de préserver ces acquis pour les années à venir.

Ces pistes / recommandations sont entre autres :

  • Le renforcement du dispositif de suivi et de recouvrement des crédits accordés aux entreprises du portefeuille PRED ;
  • L’abondement du fond de restructuration des entreprises (FRE) ;
  • Le renforcement des capacités de l’équipe technique du Bureau sur les secteurs couverts par celui-ci ;
  • La mise en place d’un mécanisme d’accompagnement adéquat (Flexibilité dans les crédits accordés, fond de garantie aux entreprises performantes etc.) à soumettre au CPN ;
  • La validation du guide de rédaction des rapports de suivi des plans validés par le CPN ;
  • La mise en œuvre d’une stratégie de communication adaptée
  • L’élaboration de notes stratégiques (fourniture d’électricité, etc.) à l’attention du gouvernement

Pour ce qui est du programme d’activités 2016, les échanges ont permis de retenir les orientations majeures ci-après :

  • Identifier des pistes pour la mobilisation de ressources additionnelles auprès des Partenaires Techniques et Financier (PTF), afin de faciliter la poursuite des actions d’accompagnement des entreprises inscrites aux bénéfices des différents programmes ;
  • Élaborer une note relative à la révision des modalités d’accompagnements au profit des entreprises à soumettre au CPN au regard des conclusions de l’évaluation des plans des entreprises du portefeuille, réalisé par le consultant international Pierre Claver DAMIBA et par l’équipe technique du BRMN en avril 2015. Cette note devrait faire ressortir la nécessiter de :
  • La Création et/ou le renforcement d’un fonds de garantie, avec un guichet destiné à traiter des dossiers des entreprises en difficulté ;
  • L’augmentation du plafond d’intervention du Fonds de Restructuration des Entreprises en difficulté ;
  • Garder le même plafond de financement et inverser l’intervention en fonction des besoins.
  • Organiser un atelier de partage et d’échange avec les bureaux d’études sur le guide de rédaction des rapports de suivi ;
  • Assurer l’animation et la mise à jour du site web du BRMN
  • Identifier les approches pour prendre en compte les besoins et les capacités des acteurs à s’engager dans la mise en œuvre du projet de promotion de l’énergie renouvelable. Il faudra identifier de manière aussi précise que possible les mécanismes à mettre en œuvre pour :
  • Le Préfinancement des banques ;
  • La réalisation de Centrale solaire par des unités industrielles installées sur le même site, de manière à mutualiser les ressources et les charges d’exploitation desdites centrales ;
  • La réalisation de Centrale implanté en industrie ;
  • L’acquisition d’équipements adaptés à l’usage du solaire. Cela va nécessiter la définition par les structures de contrôles et de normalisation, de caractéristiques à prendre en compte dans l’acquisition des équipements électriques.
 
 
Partenaires

mica

arton14

onudi-logo

arton16-fa99c

arton17-d9ea9

arton30-e55f6

Copyright © 2015 - BUREAU DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU