SUIVEZ-NOUS
Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau
Nombre total de visiteurs : 5522 Nombre de visiteurs / jour : 0

Récapitulatif des engagements de PRED

RESULTATS ATTEINTS DANS LA MISE EN OEUVRE DU PRED

  1. Concours du PRED aux entreprises bénéficiaires

 

RECAPITULATIF DES ENGAGEMENTS DU PROGRAMME PRED (FCFA)
TOTAL DES SOMMES ALLOUEES AUX ENTREPRISES (18) INSCRITES AU PRED
Fonds de Restructuration des Entreprises (FRE)

 

7 000 000 000
Total crédits accordés aux entreprises
8 061 078 486
Total prises de participations au capital
400 000 000
Total inscriptions en compte courant
324 381 000
Total primes payées aux entreprises
100 000 000
Total des subventions de diagnostics aux entreprises
425 095 145
Total des subventions de suivis

 

292 050 000
TOTAL DES ENGAGEMENTS AU 31 AOÛT 2016
9 602 604 631

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La mise en œuvre du Programme de Restructuration des Entreprises en Difficulté (PRED), a nécessité la création d’un Fonds de Restructuration des Entreprises avec une dotation initiale de 7 milliards de francs CFA, qui a permis la mobilisation, au 30 juin 2016 de 10 002 604 631 francs CFA, utilisés pour :

  • Le financement des diagnostics stratégiques de 23 entreprises ;
  • Le financement de 18 plans de restructuration (crédit, prise de participation au capital social ou de subvention) ;
  • Le financement d’un plan de renforcement de la gouvernance de 2 entreprises, sous forme de primes ;
  • le financement du suivi des différents plans validés sur une durée maximale de 5 ans ;
  • La réalisation de 41 pré-diagnostics par les équipes techniques du BRMN.

La situation nette du Fonds de restructuration dégage un solde positif de 155 625 637 francs CFA, en attendant que la Direction du FBDES nous fasse le point exhaustif des remboursements constatés au cours du semestre.

Le graphique ci dessous présente le niveau des engagements du Fonds de Restructuration des Entreprises au 31 août 2016.

 

 

2. Indicateurs comptables et financiers 2015 des entreprises du PRED en millions de francs CFA

L’analyse de l’évolution des performances des entreprises bénéficiaires du Programme fait ressortir que de manière globale tous les indicateurs sont à la baisse. Cependant, cette situation cache de grandes disparités avec :

  • Chiffres d’affaires

Le chiffre d’affaires 2015 a connu une baisse de 44% imputable au retrait des statistiques de la SN SOSUCO qui a fini de rembourser sa dette courant 2014.

Sans la prise en compte de la SN SOSUCO, le chiffre d’affaires des dix entreprises restantes a connu une baisse de 6%, imputable à la baisse sensible des chiffres de SIMOFA, SAP OLYMPIC et WINNER INDUSTRIE, respectivement de 10%, 59% et 73%. De fait, le chiffre d’affaires cumulé s’établit à             17 082 123 822 FCFA en 2015 contre 18 139 840 392 FCFA en 2014.

  • La valeur ajoutée

Elle a connu la même tendance que le chiffre d’affaires avec une baisse de 22% imputable à la baisse du chiffre d’affaires des entreprises cités ci-dessus. Les entreprises telles que SIMOFA (-376%), METAL BURKINA (-199), MOABLAOU (-90%), SOTRACO (-65), SOGEAO (-24) ont vu leurs valeurs ajoutées baisser considérablement.

  • La solvabilité

Elle aussi est en baisse de 18% passant ainsi de 161% en 2014 à 137% en 2015. Cette baisse est imputable à la baisse des capitaux propres engendrés par les résultats déficitaires de nombreuses entreprises du portefeuille PRED bien que le niveau des capitaux ait connu une hausse de 3%.  Cette croissance du niveau des capitaux propres entre 2014 et 2015 est respectivement imputable à l’augmentation du capital de MOABLAOU avec une croissance de 35 % et de la SAP OLYMPIC avec une croissance de 13% .

  • L’effectif du personnel

Il a connu une baisse de 24% entre 2014 et 2015 passant de 1 382 emplois à 1 113 emplois occasionnée principalement par les crises de la SAP OLYMPIC et WINNER INDUSTRIE qui ont engendré des licenciements. A ces licenciements, il faut noter les départs à la retraite, non remplacés, d’un bon nombre d’employés.

  • Contribution au titre d’impôts et taxes

Pour ce qui est de la contribution au budget de l’Etat au titre d’impôts et taxes, elle a connu une baisse de 3% entre 2014 et 2015 passant ainsi de  5 711 647 302   FCFA à 5 564 180 726 FCFA. Cette baisse est imputable à la contribution des sociétés à l’impôt sur le résultat (IS) qui a connu une baisse de 55% passant de 313 880 427 FCFA en 2014 à 46 328 607 FCFA en 2015.

Ces constats permettent de dire que la conjoncture économique globale n’a pas été favorable aux entreprises du Programme, qui depuis 2011 connaissent une hausse constante des principaux indicateurs de gestion. Il nous paraît donc urgent de créer les conditions de cette croissance si l’on veut que ces entreprises aient une contribution plus conséquente au développement du pays.

 

Le graphique ci dessous présente l’évolution des indicateurs de performances des entreprises du PRED.

 
 
Partenaires

mica

arton14

onudi-logo

arton16-fa99c

arton17-d9ea9

arton30-e55f6

Copyright © 2015 - BUREAU DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU